02 33 77 01 29 | Coopérative d'Activités et d'Emploi | Métiers du bâtiment | en Normandie
LANDOIS Matthieu

LANDOIS Matthieu

Métier / Activité : Constructeur ossature bois

Secteur géographique : 50

Statut : CESA et Associé

> Découvrir son activité

Quelle était ta situation de départ ?

De retour de voyages et suite à une reconversion professionnelle, j’ai pu mettre en pratique ce que j’avais pu apprendre en formation et appréhender, de manière globale, la construction de maison à ossature bois. A l’époque déjà, je m’intéressais à des modes de construction alternatifs tels que la construction en botte de paille afin de réduire l’impact écologique du secteur de la construction en travaillant avec des matériaux locaux.

L’entreprise, où je travaillais à l’époque, avait les capacités techniques de construire avec des matériaux comme des bois locaux et non traités comme le douglas, avec des bottes de paille comme isolant… Cependant, dans un souci économique  et de productivité, ces matériaux ne les intéressaient pas malgré l’image d’entreprise « écologique » qu’ils se donnaient ! Il valait mieux travailler avec des bois traités et importés et des matériaux industriels importés également !

La relation patron/employé de cette entreprise était relativement correcte avec certains des associés avec qui il était possible d’échanger mais compliquée avec l’associé principal pour qui la notion d’humain lui semblait étrangère.  

Comment as-tu découverts Les Chantiers de Demain ?

A l’époque, avec l’expérience acquise au sein de cette entreprise et avec la participation à un certain nombre de chantiers en tant que bénévole, mon objectif était de travailler dans une entreprise avec une réelle vision écologique et solidaire. Après avoir hésité à quitter notre belle région, j’ai fait le choix de rester et d’essayer de me lancer e tant qu’auto-entrepreneur, sans succès ! Au vu de mon parcours, je ne rentrais pas dans les cases de la Chambre des Métiers et j’ai dû renoncer et faire de l’intérim.

Avec ma mémoire infaillible, je ne saurais plus dire comment j’ai connu Les Chantiers de Demain mais je sais que ça a été une nouvelle source de motivation !

Qu’est ce qui t’a poussé à intégrer la coopérative ?

J’ai rencontré Lionel à Canisy, je lui ai exposé mon parcours. Il m’a expliqué le fonctionnement de la CAE et là ça m’a remotivé. En effet, bien que je ne rentrais pas dans les cases d’un parcours entrepreneurial « classique », Lionel était ouvert à mon projet et m’a fait rentrer dans la boucle des formations pour intégrer la coopérative. C’est ce point qui m’a poussé : l’ouverture d’esprit de la structure. Je me suis dit : « S’ils m’acceptent c’est qu’ils sont ouverts et donc sympas en plus ! »

Quels sont les avantages que tu as découverts une fois entré dans la coopérative ?

On ne se sent plus seul dans une structure comme ça ! Et ça, ça a été un grand soulagement ! Finies les démarches à galérer tout seul dans son coin, les choix faits seul. La première chose que j’ai appréciée au fur et à mesure des modules de formation, c’est le dynamisme de l’équipe encadrante et le contact avec les autres entrepreneurs-salariés. Pouvoir échanger sur tout un tas de choses, ça fait vraiment du bien.

Le suivi de l’équipe est vraiment génial, que ce soit au niveau administratif comme technique. La volonté de nous pousser à nous former pour faire notre travail au mieux et dans les meilleures conditions, la possibilité de faire évoluer notre métier de base. Rares sont les entreprises où il est possible d’évoluer de cette manière tout en conservant un certain degré d’autonomie. Et tout ça avec le sourire ! Que demander de plus ?