02 33 77 01 29 | Coopérative d'Activités et d'Emploi | Métiers du bâtiment | en Normandie
Jean-Baptiste ROUZIN

Jean-Baptiste ROUZIN

Menuisier

Secteur géographique : 14

Statut : CESA

> Découvrir son activité

Quelle était ta situation de départ ?

J’étais autoentrepreneur depuis 7 ans. Un peu piégé par le système qui fait qu’on ne peut pas arrêter sans avoir un autre emploi. Taxé d’incompétent par d’autres entrepreneurs (en nom propre ou SARL) juste parce que je suis autoentrepreneur, rejeté par les banques car pas de lisibilité des comptes, je me suis demandé si je devais continuer.

Comment as-tu découvert Les Chantiers de Demain ?

Un ami, Thomas DURAND, m’ a parlé des Chantiers de Demain quand il est rentré. Je ne comprenais pas vraiment comment ça fonctionnait : Winscop, la contribution, les formations, les réunions d’entrepreneurs…

Qu’est ce qui t’a motivé à intégrer la coopérative ?

La rencontre avec Lionel, il a su m’expliquer la philosophie d’une CAE et le fonctionnement des Chantiers de Demain.

Je me suis dis que je pourrais acquérir de la crédibilité grâce à la structure, des compétences grâce à l’équipe et aux formations, mais surtout avoir des collègues avec qui partager des connaissances et des projets.

Quels sont les avantages que tu as découverts une fois entré dans la coopérative ?

La formation, l’organisation entrepreneuriale et la coopération.

Sociétariat engagé

-Quelles sont tes attentes ? D’être écouté

-Quels sont te apports ? J’espère apporter mon expérience dans le bâtiment. Mon père est depuis 40 ans a son compte en nom propre. J’ai su ce qu’était un huissier et l’URSSAF avant d’avoir ma première amoureuse… Depuis 7 ans, j’essaie tant bien que mal de ne pas me commettre les mêmes erreurs que mon père.

-Quelles sont tes réflexions sur la gouvernance partagée ?

Pour moi, la coopération, ce sont des personnes de différents bords, métiers, classes sociales, différentes techniques qui s’unissent pour aller de l’avant. C’est pour cela que je trouve très pertinent une coopérative du bâtiment car le maçon conventionnel fait les fondations, le tailleur de pierre monte les murs, le charpentier et le couvreur s’occupent du toit.