02 33 77 01 29 | Coopérative d'Activités et d'Emploi | Métiers du bâtiment | en Normandie
MAULAY Tsanta

MAULAY Tsanta

Métier / Activité : architecte-scénographe

Secteur géographique : Rouen

Statut : CAPE

Quelle était ta situation de départ ?

J’étais salariée comme architecte-concepteur dans une agence d’urbanisme et de paysage pendant deux ans et je voulais revenir dans le bâtiment. Malheureusement mon CV a déjà bien été étiqueté « urbanisme et paysage ». Je me suis alors mise en autoentreprise pour pouvoir revenir dans le bâtiment et surtout toucher à d’autres échelles comme la scénographie d’exposition et la conception de mobilier.
Démarrer en autoentreprise a été facile, mais très vite je me suis rendue compte des limites de sa crédibilité auprès des prescripteurs pour des questions de statut et d’assurance.

Comment as-tu découvert Les Chantiers de Demain ?

Durant mon parcours auto entrepreneurial, j’ai développé un projet collaboratif autour de la création et l’artisanat d’art. Cela m’a emmené à intégrer un nouveau tiers-lieu à Petit-Quevilly dédié à la création en juillet 2017.
Lors d’une journée sur les CAE organisée par l’ADRESS sur mon lieu de travail, j’ai découvert Les Chantiers de Demain et ses principes de fonctionnement.

Qu’est-ce qui t’a motivé à intégrer la coopérative ?

Je voulais trouver une manière de quitter mon statut auto entrepreneur qui était trop précaire tout en gardant la liberté d’un travailleur indépendant. Intégrer une coopérative a toujours été dans mes envies depuis le début de mes activités en 2013, pour ses valeurs collaboratives et de bienveillance qui sont bien concrètes.

Quels sont les avantages que tu as découverts une fois entré dans la coopérative

Les formations d’intégration sur la gestion et l’organisation de l’entreprise sont bien adaptées pour pouvoir être appliquées directement en parallèle dans mon activité. Les offres de formation dans les autres domaines de la construction sont très stimulantes. J’ai hâte de pouvoir y participer dès que je serai en CESA.
J’ai été agréablement surprise de l’accueil et échanges avec les autres ES. Les affinités se créent très rapidement et simplement lors des formations et premières rencontres.
Cela fait 5 mois que j’ai intégré LCDD et je suis en train d’expérimenter une première coopération.

Sociétariat engagé

-Je souhaiterais acquérir rapidement suffisamment d’outils pour pouvoir porter les valeurs constructives et humaines de LCDD par des actions culturelles.
-La gouvernance partagée est un bel idéal et je veux y croire malgré sa complexité.